You are here: NKSA » DeutschUnterricht » KunstHaus » OlivierMosset

Michelle Meili // Olivier Mosset // Sans Titre (1966)

michelle.jpg

Parfois nous nous demandons ce que l’art veut nous dire et quand une œuvre est vraiment une œuvre d’art. J’ai choisi cette image à cause de ce problème. Quelques m’ont dit: Cette image? Ce n’est pas d’art! Je pourrais le peindre moi-même! Il ne faut pas être un grand artiste pour peindre un gros anneau sur une surface blanche. C’est vrai – peindre une telle image – c’est facile. Mais l’art n’est pas défini selon la difficulté de la technique. Je pense que l’idée est le mot-clé important. L’idée « derrière » cette œuvre n’est pas évidente du premier coup d’oeil. Trouver cette idée est la chose la plus importante que nous devons faire, parce que c’est qui donne à une peinture une valeur artistique. Au centre de la surface blanche se trouve un anneau qui fait contraste avec sa couleur. A cause de la jonction abrupte entre ces deux couleurs il y a une tromperie optique. Il semble avoir entre le noir et le blanc, un anneau fin de couleur grise et en regardant l’image ceci est très irritant car il semble danser ou être vivant. Peut-être que cette image veut nous irriter à dessein et nous promet quelque chose qui est plus que seulement un anneau noir. Cela nous anime de penser à ce que qui pourrait être derrière. Mais qu’est-ce que c’est? S’agit-il d’une simple image qui ne veut rien dire? Ou est-ce qu’il s’y cache une déclaration intéressante? A cause de sa forme il pourrait être un écrou, un tuyau ou une alliance. Le peintre nous donne une grande liberté pour interpréter ce que nous voyons. Cette liberté que je n’ai jamais vu avant, m’a fait choisir cette œuvre. Elle est si simple mais on est forcé d’interpréter quelque chose dedans, parce que l’image simple ne fait pas de sens. L’image prétend être une œuvre fantastique: C’est d’un côté la simplicité, le noir et le blanc – c’est la réalité ou l’être et de l’autre côté l’interprétation, l’imagination du spectateur - c’est le paraître. La réalité est évidente pour tout le monde et chacun peut voir cette surface blanche avec le cercle noir. Mais l’interprétation, le paraître n’est pas la même chose. Comme les hommes sont des individus, même nos pensées et nos imaginations sont différentes . Peut-être qu’Olivier Mosset atteint au résultat qu’il veut. Si on peint une campagne – l’être et le paraître sont dans l’image, plus ou moins tout le monde voit les mêmes choses, parce que l’idée est bien réalisé de façon évidente et détaillé. On peut seulement inventer une préhistoire ou quelques détails en plus , mais l’idée principale est accessible pour tous. Même si le créateur de l’image peint seulement une allusion ou l’idée sans détails, l’être est donné, mais le paraître est si différent. On pourrait dire que plusieurs œuvres de l’époque classique, de l’Antiquité ou même toutes celles qui sont vieilles et maintenant l’art moderne est plus simple dans l’être que dans le paraître. J’ose qu’avec le temps, l’art est devenu plus libre et ouverte. Je trouve plus intéressant, discuter une œuvre qui offre une vaste gamme d’interprétations. Il y a des opinions différentes et on doit aussi discuter ce que l’art est vraiment! Discuter un paysage peut être ennuyeux parce que souvent tout est clair. Pour moi, cette image brille avec sa simplicité et avec sa provocation. Je trouve que l’artiste est presque un peu gonflé, parce qu’il peint avec un pinceau noir un gros cercle sur une toile et il le met dans le musée d’art argovien et dit avec cela: c’est de l’art! J’ai essayé de donner une deuxième chance à l’artiste en découvrant son idée et ses raisons. Le message de cette image est pour moi ce que j’ai écrit dans ce texte. Je m‘intéresse beaucoup au paraître – à ce qui reste inconnu si on regarde l’image vaguement. Ce n’est pas seulement valable pour l’art c’est important pour toute la vie. Maintes et maintes fois nous courons par la vie sans voir les petites choses peu évidentes à la surface, mais qui sont justement ces choses qui nous rendent heureux. En conclusion j’aimerais dire que les personnes qui m’ont dit qu’ils peuvent peindre cette image elles-mêmes n’auraient jamais eu cette idée simple de cet artiste et qu’on n’y accordent aucune valeur à cette idée simple.