You are here: NKSA » DeutschUnterricht » KunstHaus » OttoMorach

Michèle Ackermann // Otto Morach (1887-1973) // Bergsee (1913)

Style

michele-a.jpg

Avec mon savoir sur l’art qui est très modeste, j’ose dire que c’est une oeuvre du cubisme et de l’expressionisme. Il semble que le peintre a démonté les éléments différents des sujets. Le style est angulaire et géométrique, même le soleil n’est pas rond mais hexagonal. A cause des couleurs fortes, je dirais qu’on peut l’attribuer dans la « région » de l’expressionisme. Je pense que les couleurs reproduisent l’expression du peintre, son état d’âme quand il a produit cette œuvre.

Description

Du premier regard on est attiré vers le soleil qui brille très fort près d’une cime raide et pointue à gauche. Cette montagne et le soleil occupent presque la moitié de l’image. A droite on voit un autre rocher qui pourrait s’éléver à la même hauteur que l’autre, mais on ne peut pas voir son sommet. Ces deux parois de rocher semblent être séparés par une gorge, derrière laquelle on perçoit une autre cime, mais elle n’a pas la même couleur que les deux autres; cette montagne en arrière a les mêmes couleurs que le soleil et à cause de cela on ne l’aperçoit pas du premier regard. Au premier plan il y a deux sapins sur un rocher. Ils sont entourés de la couleur blanche, mais sans contoures forts, on a l’impression qu’il y a une cascade dans la gorge qui envoie une bruine là-haut. Le titre dit qu’il y devrait avoir un lac… si je suis honnête je dois admettre que je l’ai vu seulement quand j’ai lu le titre. Ce lac est devant la montagne à gauche et à cause de la couleur vert et des lignes horizontales, j’ai pensé que c’était un pré.

Essai d’une interprétation personelle

Aucun sapin n’est vert comme ceux-là, aucune montagne n’a une telle couleur comme ces deux-là, le soleil n’est pas vert… je veux dire que les formes des motifs ne sont pas réalistes. C’est un choix et une liberté pris du peintre. Je pense que le vert joue un rôle important, mais lequel? Le vert, est-il la couleur de l’espoir ? En fait l’œuvre me passe un tel méssage, à cause du vert et à cause du soleil qui s’élèvent et qui donnent l’espoir pour une nouvelle journée ou un soleil qui se couche et qui donne l’espoir pour la journée qui suit. Le soleil chauffe le visage et les rochers froids on n’entend rien que quelques oiseaux et la cascade qui gronde. On est seul et content. Celà donne des nouvelles forces et de l’espoir que le monde n’est pas seulement triste. Il y a beacoup de chemins très raides dans notre vie qui semblent quelquefois insurmontables et cette image me montre que je peux atteindre tous les buts que je veux… avec mon esprit. Je peux atteindre des montagnes trop hautes, je peux surmonter des gorges trop profondes et il y a un but qui est sous le même soleil que moi. Ceci est peut-être encore éloigné et caché au fond, mais l’image donne l’espoir qu’il est là . Sous ce soleil il y a toujours des choses qu’on embrasse du regard , mais qui sont peut-être la clé pour atteindre notre but, on doit seulement regarder, senter ou écouter mieux…