You are here: NKSA » DeutschUnterricht » KunstHaus » RichardLong

Florence Barbey // Richard Long // Cornish Slate Circle

florence.jpg

*Informations sur l’artiste kiss

Richard Long est né en 1945 en Angleterre. Il est un artiste qui s’inscrit dans le courant d’art qui s’appelle Land art. Cela veut dire qu’il quitte le monde civilisé pour qu’il puisse créer une œuvre dans la nature vierge avec des matériaux tout à fait biologiques. Ses sculptures ont toujours un aspect géométrique et sont construises avec des objets trouvés dans un lieu spécifique. Le symbole qui aperçoit le plus souvent dans ses installations naturelles est le cercle. Mais aussi d’autres symboles géométriques comme la spirale ou le rectangle jouent un rôle très important dans ses créations. En employant ces idées géométriques Richard Long crée un principe d’ordre dans la nature qui a normalement l’air chaotique. Richard Long a aussi développé la notion de l’art. Avec ses sculptures il est capable d’augmenter la valeur des objets naturels comme des pierres. Qui payerait deux mille francs pour 84 pierres? –Personne. Mais l’art que Richard Long crée avec ces 84 pierres a pour certaines personnes une telle valeur qu’ils sont prêts à payer ce prix.

Comme Richard Long fait des créations qui sont éphémères à cause du changement qui a lieu dans la nature à travers les saisons, il documente toujours ce qu’il a fait par des photos et des textes. Richard Long n’a absolument pas de problèmes avec le caractère éphémère de ses créations. D’autant plus il les apprécie parce que cela rend ses sculptures plus humaines. L’existence limitée de ses travaux ressemble au caractère éphémère et à la réalité de la vie humaine.

*Description de l’œuvre « Cornish slate circle » kiss

Il s’agit d’un cercle construit par 84 pierres obliques et qui d’un diamètre de 240 cm. Il se trouve par terre dans le musée d’art argovien et les pierres qui ont un teint rouillé remplissent tout le cercle d’une manière coïncidente. Richard Long n’a donc pas employé un certain système de les placer. Mais la ligne des pierres du bord est droite et claire et constitue un contraste avec l’intérieur. Les pierres avec lesquelles Richard Long a construit cette œuvre viennent de Cornwall, une région qui se trouve au sud-ouest de l’Angleterre.

*Interprétation personnelle kiss

Quand je flânais par les salles différentes du musée d’art argovien, ce cercle fait de simples pierres m’a intéressée tout à coup. C’est une idée extraordinaire de construire une telle chose. Au fond je n’aime pas du tout l’art abstract, mais le fait qu’il utilisait des objets naturels m’a fascinée. Mais pourquoi est-ce que les pierres rendent cette œuvre si spéciale? Moi je pense que c’est la surprise: En visitant un musée j’attends de vielles images qui montrent quelques personnages importants, des paysages ou simplement de l’art abstrait avec quadrilatères colorés. Mais le fait que cette sculpture se trouve par terre et qu’elle n’est pas colorée rend les spectateurs curieux. Les pierres ont une certaine importance pour toute l’installation. Ils mènent le spectateur plus prêt de l’œuvre d’art à cause de leur aspect naturel. Nous connaissons les pierres à fond. La confrontation avec un matériel confident construit un rapport entre l’art et le spectateur. Cette intimité permet un premier pas vers cette œuvre. Alors les pierres sont la porte pour l’exploration de cette sculpture. Le cercle qui est formé de 84 pierres obliques montre vers l’extérieur une forme contrôlée et tout à fait géométrique. Mais si on regarde l’intérieur les pierres sont présentées d’une manière chaotique. En regardant le chef-d-œuvre on est confronté par un chaos organisé. En réalité on peut reconnaître ce chaos organisé dans la nature. Si on regarde seulement une part de l’écosystème on ne peut pas voir le sens. Par exemple les algues: Quelle est l’utilité de ces plantes au fond? Elles polluent les lacs et dérangent les nageurs! Mais dans l’écosystème les algues qui sont seulement une partie du tout ont leurs devoirs spéciaux et importants pour les autres organismes dans le système. Alors on peut comparer cette sculpture avec la nature qui se présente elle aussi en chaos organisé, mais parfait. Si quelque chose ne fait donc pas de sens au premier coup d’œil, cela ne signifie pas qu’elle ne soit sans utilité. Tous les hommes, animaux, toutes les plantes et aussi la nature morte comme les pierres ont leur place et utilité dans l’univers. Chaque objet mérite par conséquent du respect et de la tolérance pour que le système fonctionne. Pour moi c’était le premier pas en direction de l’art abstrait. Je n’ai jamais apprécié ce style avec l’argument que tout le monde serait capable de le faire. Mais en travaillant pour ce projet j’ai réalisé que cela ne peut pas être le point de l’art abstrait. Ce qui compte ce n’est pas la difficulté de l’œuvre mais tout autant ce qui en découle. L’importance de l’art n’est donc pas dans la création même mais dans le sentiment, la réaction et les pensées du spectateur que l’artiste évoque par l’oeuvre.