You are here: VSEKSS » AktualiTaeten » AsylInitiative
UNSERE HUMANITÄRE TRADITION IST DEM FREMDENFEINDLICHEN POPULISTISCHEN SIRENENGEHEUL BEINAHE ERLEGEN...

Leider hat die Hälfte der abstimmenden Personen den fadenscheinigen Versprechungen der SVP Glauben geschenkt. Die Ablehnung der Volksinitiative – obwohl nur um Haaresbreite – stellt eine erfreuliche Tatsache dar; insbesondere wenn man bedenkt, dass die Annahme eines derartigen Verfassungsartikels unüberwindbare Vollzugsschwierigkeiten verursacht hätte. Weiter hätte sich unser Land damit im Verhältnis zu den europäischen Partnern in eine unhaltbare Position hinein manövriert.

Das Abstimmungsergebnis gibt allerdings im Hinblick auf die humanitäre Tradition sowie die Grundwerte unserer Demokratie Anlass zur Besorgnis. Diese Werte werden durch einen, die Ängste der Bevölkerung schürenden SVP-Populismus erschüttert, der keine reellen Antworten auf unsere aktuellen Probleme zu finden vermag.

2. TEIL IN DER ORIGINALFASSUNG FRANZOESISCH: @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Le Parti socialiste suisse est soulagé de constater que l’initiative «contre les abus dans le droit d’asile» a finalement échoué faute de majorité populaire. Mais il ne peut pas s’en réjouir. Le rejet a été arraché d’extrême justesse. La moitié des personnes ayant voté a cru dans les promesses fallacieuses de l’UDC, malgré les avertissements du Conseil fédéral, les appels des trois autres partis gouvernementaux et l’engagement généreux des œuvres d’entraide.

Ce fort soutien apporté à l’initiative manifeste un malaise largement répandu à l’endroit de la politique d’asile. Le PS est toutefois convaincu que ce malaise est le symptôme d’une crise plus profonde et non pas l’expression d’un rejet des personnes qui cherchent l’asile chez nous. Ce malaise doit être entendu. Il faudra convaincre les personnes qui ont aujourd’hui suivi l’UDC qu’il n’y a pas de solutions aux problèmes posés sans une étroite coopération avec nos partenaires en Europe. Et que les solutions attendues doivent être définies dans le respect de l’obligation de fournir aide et protection aux personnes persécutées.

La révision de la loi sur l’asile est présentement devant les Chambres fédérales. Par maints aspects, elle essaye de répondre au malaise qui s’est manifesté face à l’asile à l’occasion de cette votation. Malheureusement, le projet propose des réponses souvent trop dures, par exemple s’agissant de l’instauration de forfaits globaux pour la prise en charge des personnes requérantes, des dispositions restrictives de la couverture médicale ou des lacunes dans les garanties procédurales. Pour le PS, le résultat d’aujourd’hui n’est pas un blanc-seing pour un durcissement disproportionné du droit d’asile.

Le Parti socialiste défendra fermement à l’avenir aussi la tradition humanitaire de notre pays. Dans le domaine de l’asile, il prendra ses responsabilités pour la recherche de solutions en collaboration avec nos partenaires de l’Union européenne. Il cherchera aussi à renforcer sa concertation avec les partis radical-démocratique et démocrate-chrétien, afin que les travaux législatifs sur l’asile apportent des solutions réalistes et constructives, qui garantissent un traitement digne et équitable aux personnes requérant l’asile.

FÜR FRAGEN STEHEN GERNE ZUR VERFÜGUNG: @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

– Christiane Brunner, Ständerätin, Präsidentin der SP Schweiz 079 563 05 09

– Christine Goll, Nationalrätin, Vize-Präsidentin der SP Schweiz 079 501 20 70

– Hans-Jürg Fehr, Nationalrat, Vize-Präsident der SP Schweiz 079 686 26 11

– Ruth-Gaby Vermot-Mangold, Nationalrätin, Co-Präsidentin des Abstimmungskomitees «NEIN zur Anti-Asyl-Initiative» 079 345 58 18

– Regine Aeppli Wartmann, Nationalrätin 079 443 15 54

– Reto Gamma, Generalsekretär der SP Schweiz 079 340 44 52

– Jean-Philippe Jeannerat, Pressesprecher 079 417 98 37

SOZIALDEMOKRATISCHE PARTEI DER SCHWEIZ Medien- und Informationsdienst Spitalgasse 34, Postfach, CH – 3001 Bern Fon: 031 329 69 82 oder 329 69 84 Fax: 031 329 69 70 E-Mail: presse@sp-ps.ch Internet: http://www.sp-ps.ch

Bern, am Sonntag, 24. November 2002 – 19.00 Uhr
> Anpassung der Originalfassung französisch von heute um 17.30 Uhr